fbpx
Sélectionner une page

Vous arrive-t-il parfois de vous sentir un peu loin de votre Inséparable ? Je veux dire physiquement proches (vous vous côtoyez quotidiennement) mais loin dans vos cœurs ?

Je crois que cela nous arrive tous régulièrement. Nous sommes pris dans nos pensées, dans nos soucis, dans nos boulots, et quand on rentre à la maison le soir, on a du mal à être présent à notre Inséparable autrement que physiquement. On est là, mais on est ailleurs. On est tous les deux assis côte à côte sur le canapé, mais nous sommes tous les deux happés par nos écrans. Et on peut passer plusieurs soirées d’affilée comme ça. 

La conséquence ? Petit à petit on s’éloigne, et plus le temps passe, moins on a de choses à se dire et moins on sait comment se reconnecter à son Inséparable. Cruelle routine.

Alors comment ré-enclencher une spirale positive ? Comment se reconnecter à son Inséparable ?  

 

J’aimerais aujourd’hui vous donner 3 astuces à la portée de tous pour vous permettre de vous reconnecter à votre Inséparable en 1 minute chrono :

1/ Le bon vieux hug

Si évident qu’on oublie parfois la puissance de ce geste tout simple et si riche de sens. Par le jeux d’entremêlement des bras, nous sommes à la fois faibles et forts dans les bras de notre Inséparable. Faibles, car nous sommes dans ses bras, abandonnés à sa protection bienveillante : je m’abandonne à toi, j’ai confiance en toi. Et forts, car il est dans nos bras, et nous l’entourons également de notre protection bienveillante : je suis là, je te soutiens, tu peux compter sur moi.

Alors ce soir on y va, c’est soirée câlin ! Mettez une petite musique d’ambiance, posez vos téléphones, et faîtes vous un bon vieux hug en disant simplement à votre Inséparable : “Merci d’être là. Tu sais, moi je serai toujours là pour toi”. Sentez sa présence à vos côtés et c’est tout, silence, profitez de ce moment hors du temps.

2/ Les yeux dans les yeux

Depuis quand ne vous êtes-vous pas regardés dans les yeux sans rien vous dire ? Vous vous souvenez de ce temps, peut-être pas si lointain, où vous pouviez vous dire tellement de choses par le regard ? Pourquoi ne pas recommencer ?

Mettez-vous une petite musique en fond, elle va remplir le silence qui peut en incommoder certains. Installez-vous l’un en face de l’autre, prenez-vous par les mains et regardez-vous dans les yeux. Vraiment. Plongez dans le regard de votre Inséparable. Redécouvrez la couleur de ses yeux, cette petite tache dans la pupille que vous aviez remarquée à l’époque et que vous aviez oubliée. Et dites-vous “Je t’aime”, “Je tiens à toi”, simplement à travers le regard. Ça ne sera sans doute pas très naturel au début, voire même un peu gênant, mais tenez ce regard. 1 minute, 2 minutes, 3 minutes. Le temps va s’arrêter et vous allez vous reconnecter.

3/ Le peau à peau

C’est le fait d’avoir un contact prolongé à même la peau entre deux personnes. On parle beaucoup de ses bienfaits au sujets des nourrissons : pratiquer le peau à peau entre la mère et l’enfant ou entre le père et l’enfant serait très bénéfique. Mais c’est aussi le cas pour les couples ! Avec ses 5 millions de cellules sensorielles notre peau est capable d’envoyer des messages très puissants à notre cerveau. Pour ce qui nous intéresse, le contact avec une autre peau stimule notre sécrétion d’ocytocine. Or, qu’est-ce que l’ocytocine ? C’est l’hormone de l’amour, de l’attachement et du bonheur. Donc peau à peau = sécrétion d’ocytocine = plus d’amour et d’attachement pour notre Inséparable. CQFD. 

Donc ce soir sous la couette, hop, on retire le t-shirt et on se fait une petite séance de peau à peau : poitrine contre poitrine ou poitrine contre dos. Lovés l’un contre l’autre. Et on ne bouge plus. On ferme les yeux, on se concentre sur ce peau à peau et on sent ce corps, cette peau contre la nôtre, on sent sa chaleur (ou sa fraîcheur !), on sent cette odeur tellement familière et rassurante, on déguste ce petit moment d’intimité. Ce peau à peau avec votre Inséparable va générer chez vous un sentiment de paix et de bonheur et vous permettre de vous reconnecter. 

Avec l’ocytocine, l’amour, c’est automatique 🙂 On aurait tort de s’en priver.

 

Marie des Inséparables